Ce précis compare trois systèmes de conduite : la viticulture favorisant le travail à base de produits phytosanitaires de synthèse ; la viticulture raisonnée (cahier des charges Terra Vitis) et la viticulture en mode biologique. 
Pour chaque mode de conduite, des choix ont été réalisés pour déterminer trois itinéraires techniques distincts et représentatifs. Ils sont agrémentés des informations recueillies sur le terrain ou lors d’expérimentations réalisées avec des viticulteurs.

Après une présentation générale de la filière biologique, l’auteur étudie les éléments clés à appréhender avant de démarrer sa conversion, puis analyse les coûts selon les trois modes de conduite choisis et conclut en étudiant les retombées potentielles de la conversion.