Les besoins en capitaux sont très lourds dans le monde viticole, pour investir dans le foncier, le matériel, mais également pour le développement commercial.

De nombreux organismes subventionnent ou mettent en place des outils de financement pour aider les entreprises viticoles à développer leurs performances et vendre dans les pays du grand export. Mais le paradoxe existe et les principaux intéressés n’utilisent pas, ou peu, ces aides par manque d’identification et méconnaissance des mécanismes.

Ce précis Féret présente une liste des principales sources de financements et de subventions pouvant aider les acteurs de la filière vitivinicole à réaliser leurs projets. Plus de quarante mécanismes de subventions, garanties et outils de défiscalisation y sont présentés, accompagnés de fiches pratiques et d’adresses pour comprendre, mettre en place et obtenir aides et assurances.